Chez YouTube, on s'excuse auprès des "créateurs" (démonétisation, Rewind, revenus..)

Alors que YouTube est en passe de devenir l'un des médias les plus populaire du web, ces dernières années n'ont pas été très agréables pour les « créateurs » : démonétisation, manque de considération, revenus en baisse...

Dans une lettre ouverte à ses membres, Susan Wojcicki (CEO du groupe) fait amende honorable à toutes les critiques, admettant même que le « Rewind 2018 », le plus mal noté de l'histoire de YouTube, était « embarrassant ». Plus qu'un vrai problème de contenu, beaucoup s'étaient acharné sur cette production maison comme un moyen de faire entendre leur voix face à un diffuseur resté sourd aux critiques récurrentes.

Affirmant que les annonceurs étaient enfin revenus après une période difficile, la jeune femme veut rassurer les chaînes, confrontés quotidiennement à la démonétisation de certaines vidéos, souvent sans raison valable ou car elles affichent un peu trop de sexe ou de violence au goût de YouTube. « Nous avons travaillé d'arrache-pied pour mettre en place les bons systèmes et outils afin de garantir aux annonceurs la confiance de pouvoir investir dans YouTube. La plupart d'entre eux sont maintenant de retour. »

Le niveau de revenus, généralement très faible malgré l'audience considérable de certains, semble également faire partie des préoccupations de l'entreprise -certains des plus gros producteurs de vidéos ne touchent que quelques dizaines de milliers de dollars par an alors qu'ils affichent des centaines de millions de vues ! Beaucoup de blabla malgré tout et peu de réponses concrètes même si YouTube promet une meilleure réactivité et plus de personnel pour répondre aux différentes requêtes : lors d'une contestation d'une démonitisation (quand YouTube refuse de monétiser une vidéo et donc, d'afficher de la publicité), il faut parfois plusieurs jours pour vérifier le contenu, un manque à gagner énorme pour les créateurs.

Wojcicki se félicite également d'avoir réussi à porter l'attention sur le fameux « article 13 » européen qui met potentiellement en danger toute la création sur YouTube. « Un grand merci à tous les créateurs qui ont contribué à attirer l'attention sur les conséquences imprévues de la proposition - un danger qui menace les moyens de subsistance de tant de créateurs en Europe et dans le monde - à travers vos vidéos, récits, éditoriaux et idées partagées. Vous avez été une voix déterminante dans le débat. Vos vidéos ont été visionnées des centaines de millions de fois et un nombre record de 4,6 millions de personnes ont signé la pétition sur Change.org. »

YouTube Music et YouTube Premium devraient arriver dans 29 nouveaux pays en ce début d'année, et YouTube promet que le seuil minimal pour profiter des abonnés payants passera de 100 000 à 30 000. Enfin, le « Creator Studio » sera disponible pour toutes les chaînes, sans limite du nombre d'abonnés.

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *